31.08 2018
Photo Assurance prévoyance et arrêt de travail : comment ça marche ?

Assurance prévoyance et arrêt de travail : comment ça marche ?

Arrêt de travail

Les salariés ont des obligations envers leurs employés. Pour percevoir leurs salaires, ils doivent fournir le travail conséquent. Pourtant, ce n'est pas rare qu'un employé soit dans l'incapacité de remplir son quota de travail du fait d'une maladie ou d'un accident. Les assurances sont les solutions utilisées pour prévenir ce risque d'inactivé et pour régler les problèmes économiques que ce type de situation peut apporter.

Dans le cas de l'assurance prévoyance pour arrêt de travail, on distingue la prévoyance collective et la prévoyance individuelle. Il ne faut pas omettre la seconde distinction concernant les indemnités journalières et l'assistance physique.

La prévoyance collective

La prévoyance est un mode d'assurance complémentaire qui a pour intérêt de compléter l'assurance légale. La prévoyance collective est un mode de prévoyance qui n'est pas souscrit par l'employeur au nom de l'ensemble de ses employés. C'est une assurance par laquelle, un salarié qui n'est plus en mesure de travailler, voit son absence couverte par l'assurance.

Les raisons de cette incapacité sont spécifiquement prévues par la loi. Il s'agit des cas traités par la sécurité sociale. Alors, afin de pouvoir bénéficier de cette protection, il faut déjà bénéficier de l'aide de la sécurité sociale. Ce n'est qu'en sus de cette garantie que la prévoyance collective ou prévoyance entreprise peut être enclenchée. Il peut toutefois être question de prévoyance individuelle.

La prévoyance individuelle

La prévoyance individuelle est une version de l'assurance prévoyance pour arrêt de travail qui se greffe aux garanties proposées par la sécurité sociale et l'employeur. Elle peut être contractée par tout employé, qu'il soit nouveau ou ancien, qui veut maintenir son mode de vie malgré l'invalidité ou l'incapacité causée par une maladie ou un accident.

Pour cela, le particulier contactera une compagnie spécialisée pour souscrire à la protection correspondant à ses besoins. Il devra alors, avant l'accident ou la maladie, verser à intervalles définis une somme précise à la compagnie d'assurance de son choix. En cas de survenance du dommage, l'assuré bénéficiera soit d'une indemnité journalière soit d'une assistance physique.

Les indemnités journalières

Les causes de suspension de travail sont nombreuses. Cependant, celles qui sont couvertes par la sécurité sociale et les prévoyances sont liées à une hospitalisation ou une invalidité due à une maladie ou un accident.

Quand assurance prévoyance pour arrêt de travail est souscrite, la compagnie d'assurance se charge de verser une indemnité journalière à l'assuré. Cette indemnité pourra s'ajouter à la sécurité sociale afin de combler les lacunes de ce système de protection. L'assureur Filiassur est l'une des compagnies qui offrent aussi un autre type d'assistance. Il s'agit de l'assistance physique.

L'assistance physique

La compagnie d'assurance Filiassur propose, en plus de l'indemnisation journalière financière, une assistance physique pour les cas spécifiques où le besoin est nécessaire. En effet, face à une invalidité, les apports financiers ne sont pas toujours les plus utiles. Pour cela, certaines compagnies, proposent, en plus de l'indemnisation journalière, un service d'assistance.

Ce service prend en compte le conseil téléphonique et l'envoie de professionnel au domicile de l'assuré, afin que ce dernier puisse bénéficier d'une assistance de qualité. Il importe enfin de préciser que l'assistance physique ne supprime pas l'assistance financière.